Sélectionner une page

JOURNAL

Fenaison | pratique


10 Octobre 2020

Avaler le Gier (2)


8 Octobre 2020

Fenaison | Construction


29 Septembre 2020

Fenaison : première tentative


04 septembre 2020

Retour dans l’azergue


25 juin 2020

Avaler le Gier (1)


19 juin 2020

affinage


18 juin 2020

dessiner la renouée avec la renouée


15 juin 2020

BCR


10 juin 2020

Les encres


5 juin 2020

J’ai rendez vous aujourd’hui avec une amie designer textile et illustratrice. Elle a depuis quelque temps démarré un travail sur les encres végétales. J’ai connaissance des propriétés tinctoriales de la renouée et je voudrais savoir si on peut utiliser le pigment pour écrire ou dessiner. Avant de la rejoindre, je dois cueillir et préparer plusieurs matériaux. Je vais cueillir dans une friche ouverte à côté de la rue Neyron un rhizome et 3 cannes de Renouée. Avec ma récolte de 3m de long sur le dos je passe « furtivement » passage Jean de Lafontaine. Arrivé chez moi je coupe, je brosse et je lave. Je note qu’il me manque un tamis pour filtrer l’eau de lavage et mettre à sécher les propagules qu’elle pourrait contenir.

Avec cette récolte fraiche, j’emporte la récolte de feuilles sèche que j’ai effectué en septembre 2019 et des rhizomes séchés achetés en Février à Belleville. Avec Rudjiada, nous effectuons des tests avec chacun de ces composants. Les feuilles sèches de la fin de saison semblent être plus chargées en tanin que les feuilles fraiches cueillies au mois de juin. Les rhizomes séchés probablement cueillis en période hivernale ont eux aussi plus de force que les rhizomes frais, bien que la variation soit moins intense. Nous avons également fait un test avec la partie « jeune » du rhizome en formation – celle qui est la plus proche de la surface et dont le coeur est blanchâtre plutôt qu’orangé. Cette dernière expérience ne donne aucun résultat.

on obtient des encres de vieux rose à gris chaud sur le rhizome et un jaune orangé particulièrement intense avec les feuilles.

Retour à Montmartre


2 juin 2020

Retour sur Montmartre, tôt le matin. Je profite du dé-confinement pour enfourcher mon vélo un peu plus tôt que dans mes habitudes. En grimpant rue Florent Evrard, j’aperçois le front d’une tâche de renouée. Elle semble à l’arrêt, prête à bondir sur ce sureau qui toutefois semble la tenir en respect. Cela semble confirmer ce que j’ai entendu plus tôt sur les capacités d’inhibition de cet arbre envers la renouée.

À l’entrée de la carrière, je vois que les services des espaces verts de Saint-Etienne sont passés. La commande était sans doute de raser de frais. Un retour à l’ordre qui aura pour effet probable une dissémination de la plante. Le sol est rouge et ravagé, pas sûr que ce soit plus beau maintenant. La peur des tiques est invoquée, bon,…

En chemin, je rencontre 3 usagers des jardins familiaux bordant la voie verte. Profitant de l’aubaine, ils font les foins. Ils paillerons les pieds de leurs tomate avec la récolte. La scène est à la fois champêtre et insolite. Ils emballent cette herbe après l’avoir fanée puis collectée au râteau dans de grands sacs de polyéthylène devant les barres d’immeubles de la Cotonne. Témoins de cette pratique insoupçonnée, je m’avance pour discuter avec eux. Ils font ça régulièrement, ce n’est pas à cause des suites du confinement. L’herbe est plus haute toutefois cette année. Ils auront fait un bon rendement.

Je leur demande ce qu’ils pensent de la renouée. C’est une saloperie qu’ils coupent quand elle dépasse. C’est tout. Elle fait partie de ces herbes déchets qui s’entassent à différents endroits du jardin, devant l’entrée, en contrebas notamment.

Couriot.


11 mai 2020

Jardin des plantes.


4 mai 2020

Cosmique renouée


27 avril 2020

Gelée de maraude


16 avril 2020

Crêt de Roc, Cité du design


13 avril 2020

Hydrolat


02 avril 2020

Arlequin


12 mars 2020

Trèves Burel


10 mars 2020

Montmartre


6 mars 2020

Orange Furan


13 fêvrier 2020

Paturons.


04 fêvrier 2020

HuZhang Belleville

 


 

18 Fêvrier 2019

Friche Chauvin


21 janvier 2019

Le Magasin.


7 janvier 2020

Janon.


14 décembre 2019

IRSTEA

 


 

18 novembre 2019

FAITES LES FOINS ! (2/2)

Récit d'une fenaison de renouée du Japon.Passage Hervier Avec Pierre de la ferme en chantier, Nous avons installé les outils et étendu deux bâches dans le chemin d'accès du terrain sur lequel nous travaillons aujourd'hui. Raymond s'essaye au défrichage. Nous mettons...

FAITES LES FOINS ! (1/2)

Au début du mois de septembre, nous expérimentons la collecte et la mise en séchage de la Renouée du Japon. Dans cet article, nous faisons le récit des premières tentatives qui ont permis une pratique collective de fenaison en Octobre.

APPRENDRE À PÂTURER LA RENOUÉE.

Entretien avec Eco & Co.Anse Je rencontre Laurent Volle à Anse, pas très loin de Villefranche sur Saône.  Nous nous retrouvons dans un troquet à l'entrée du village. Kelly, son associée nous rejoindra un peu plus tard. Éleveur ovin pendant une dizaine d'années,...

PAS DE CONFITURE D’HERBE A RATS SUR LES HAUTS DE TERRE NOIRE

Une confiture de Pousses de Renouée pour le centre social de l'Arlequin. Le centre socio-culturel de l'arlequin est propriétaire d'un ancien jardin ouvrier à Terrenoire aujourd'hui abandonné par ses utilisateurs. Principalement du fait de leur vieillissement et d'un...

DE LA FEUILLE À BEURRE SUR UN TALUS SNCF.

Marche-entretien avec Oriane Meletta, Yohan Montagny et Etienne Holtzer, SNCFTrèves-Burel Je retrouve Oriane Meletta, Yohan Montagny et Etienne Holtzer à côté de l'ancienne Gare de Trêve Burel. Le hameau situé dans une impressionnante faille à la roche noircie par...

Hu Zhiang Belleville

Je sors de chez l’artiste botaniste Liliana Motta quand musardant sans vraiment de but à travers Belleville, mes pas me conduisent sur le boulevard. Sans y faire plus attention, je passe devant les commerces aux enseignes inscrites d’idéogrammes chinois. En marchant...